Conférence du 6 septembre

Ateliers des FUCAM 18h00

Au cours de cet exposé inaugural, Patrick Chanut, s’attachera à commenter l’exposition en illustrant l’histoire de six années de guerre aérienne dans la région de Mons. Quelles étaient les missions  des équipages? Le récit de leurs aventures périlleuses au-dessus de l’Allemagne  seront évoqués grâce aux nombreuses recherches effectuées par ces passionnés de l’aviation.

Conférence du 13 septembre - Ateliers des FUCAM 18h00

Achille Van Yperzeele évoque les huit bombardements consécutifs ayant pour cible la gare de Haine Saint Pierre entre le 15 mars  et le 22 mai 1944.

 

Réalisé sur base de documents d’époque, l'exposé s'appuie sur une projection power-point qui décrit le contexte dans lequel ces bombardements ont été réalisés avec le point de vue civil d’une part et celui des pilotes, tant Américains, Anglais, Canadiens, Néo-Zélandais, Australiens, Belges et Allemands qui y ont pris part. Il décrit les  « après-bombardements », la recherche des survivants, la prise en charge des victimes décédées, le relogement des familles « sans abris »…

La technique utilisée lors du bombardement y est largement décrite, minutes par minutes, avec le rôle de de chacun des appareils bien défini. (avec les témoignages des civils au sol).

Le rôle de la chasse allemande, partie de Florennes, et celui des auxiliaires féminines préposées au radar,  qui va abattre neuf des 132 appareils, alors qu’un Bf 110 de la chasse allemande, après avoir abattu un Lancaster à Gallaix sera lui aussi abattu par un Mosquito anglais.

Les neuf points de chute, Estinnes au Val, Rance, Grand'Reng, Courtrai (2) Gallaix, Bonsecours, Zwevezeele et un perdu en mer, ont été tous visités, avec témoignages locaux et l’ensemble des équipages perdus, décédés ou sauvés par la population locale et la résistance.

 

Soirée de clôture du 20 septembre à 18h00

Cette soirée réunira les différents acteurs pour une rencontre autour des aventures et drames des pilotes avec la participation d’historiens locaux et de Madame la Comtesse Brigitte d'Outremont, représentante de comete line remembrance. 

C’est l’histoire vécue de résistants qui cachaient les pilotes qu’ils récupéraient suite à la destruction de leurs appareils par la Luftwaffe et la flak allemande.

Ces équipages étaient ensuite évacués à travers la France vers la frontière espagnole pour arriver à Gibraltar et rejoindre ensuite le Royaume-Uni.

Bon nombre de personnes (femmes et hommes) ont risqué et souvent payé de leur vie parce qu’ils croyaient en la liberté.

Pour toutes ces conférences, réservation souhaitée (Bouton RESERVATIONS)

© Copyright 2019 - ait-belgium.com