Page en construction

Des avions, des villages et des hommes

La mission

Le 14 juin 1944, la 8e armée de l'air américaine dépêchait sa mission 8AF 412 composée des trois divisions de bombardement. Au total, 1 525 bombardiers devaient bombarder 33 objectifs différents en France et en Belgique. Tous les objectifs étaient des terrains d'aviation allemands. Trente-neuf B-24 de la 3e division avaient reçu comme objectif l'aérodrome de Laon/Athis, en France. L'escorte de l'escadre était constituée de 751 chasseurs P-38 Lightning, P-47 Thunderbolt et P-51 Mustang. Pour l'ensemble de la mission, quatorze bombardiers et sept chasseurs furent perdus. Seize hommes trouvèrent la mort.

L'avion

Les mécaniciens avaient prévenu l'équipage que cet avion était destiné à la casse. Mais, ce 14 juin 1944, il décolla tout de même. Il s’agissait d’un Consolidated B-24 J 165-CO Liberator numéro de série 44-40460 baptisé « Won Long Hop » du 861st Squadron 493rd Bomber Group “Helton’s Hellcats” de la 8th armée de l’air américaine.Identification : Q4-G

L'avion est vu pour la dernière fois par le 1st Lt Rolland J. Dygert à 06 h 40 au-dessus de Laon. Il a d'abord fait deux passages sur l'objectif et a été touché par la flak au troisième passage. Le moteur n°4 a été mis hors d'usage. Il a quitté la formation et fait route vers sa base, dans de bonnes conditions et en maintenant son altitude. Nous ne savons pas quelle route a pris l'appareil, mais nous le retrouvons vers 09 h 30 à Chièvres, où il essuie le feu de la ceinture de défense anti-aérienne du champ d'aviation.

Le lieutenant Wright, quant à lui, déclare : « Nous avions perdu trois moteurs. »

Le pilote a donné le choix à ses hommes : rester à bord et tenter un atterrissage forcé ou sauter. L'avion était à ce moment à 6 000 pieds, soit 2 000 mètres d'altitude.

Tout l'équipage a sauté, seul le pilote est resté. Se rendant sans doute compte qu'il ne pourrait pas poser son avion il décida de sauter, mais hélas trop bas. Son parachute ne s'ouvrit pas.

L'avion est tombé entre « Le Buis » et « Le Marloyau ». Le corps du pilote n'est pas tombé loin de l'épave. Des débris jonchaient le sol sur un rayon de plusieurs centaines de mètres.

« De la Picardie aux camps nazis », un livre de William L. Cupp

Le livre de William Cupp, traduit par Yvette Van Quickelberghe en 2006 raviva les mémoires et l’idée de poser un geste envers ce jeune soldat américain à la conduite héroïque.

Le 8 septembre 2012, James McShane, cousin de Floyd Addy, dévoila une stèle en présence de représentants de l'ambassade des Etats-Unis et du SHAPE, ainsi que de quelque 200 personnes venues des villages environnants.

Pour son acte de bravoure, le lieutenant Addy reçut à titre posthume la « Distinguished Flying Cross » américaine et la « Purple heart », médaille militaire accordée aux soldats américains blessés ou tués au combat.

© Copyright 2019 - ait-belgium.com