Le mot du Président

Mes chers Camarades,

Se protéger et résister. Voilà ce qui est à faire dans le cadre de la pandémie sanitaire qui envahit la presque totalité de notre planète.

 

Notre monde vit une transition qui place chacun(e) devant ses responsabilités qu’elles soient politiques, économiques, sociales ou culturelles. On assiste à un désarroi de la part de dirigeants qui doivent affronter et gérer ce qui était improbable il y a un an. Nous sommes tous remplis d’admiration devant ces soignants qui n’ont de cesse d’améliorer la santé de nos concitoyen(ne)s atteints par la maladie et, ce, parfois au péril de leur propre santé. 

On ne dira jamais assez que chacun(e) est responsable et solidaire de la santé de l’autre afin de soulager quelque peu ces soignants dont les compétences et l’engagement ne sont pas des vains mots.

 

Oui cette année est très compliquée. Mais, il y a des éclaircies prometteuses d’un avenir meilleur pour la planète. Début novembre, le peuple américain a élu une personne qui, outre son expérience politique, a le sens de l’Etat, un futur président qui est conscient des difficultés à surmonter comme, par exemple, rassembler les américains. Pourtant, ce président sait qu’il n’aura pas la tâche facile car beaucoup de choses sont à reconstruire pour la paix dans son propre pays mais aussi la paix internationale.

Je pense aussi que beaucoup de nations sont prêtes à collaborer pour, ensemble, tendre vers un monde meilleur.

 

Résister est sans doute la meilleure chose à faire ! Face aux conflits et aux difficultés que nos anciens ont connus, il y a toujours eu des hommes et des femmes qui sont entrés en résistance parce qu’ils et elles refusaient la dictature et l’oppression et croyaient en la liberté.

Citons parmi ces héros, Charles de Gaulle, Winston Churchill, Jean Moulin, Martin Luther King mais aussi, plus proches de nous le roi Albert, Marguerite Bervoets, Edith Cavell, Andrée Dejonghe, Simone Veil et bien d’autres plus anonymes qui choisirent l’honneur de la patrie plutôt que le déshonneur.

 

Le monde associatif et, en particulier, les activités de notre cercle sont perturbées par les interdictions imposées par les exécutifs mais cela est bien compréhensible.

Nous espérons pouvoir renouer très vite nos relations avec nos Camarades de Charleroi, de Tournai et de Gand mais aussi ceux de Valenciennes et de Vannes avec qui nous échangeons grâce à nos revues respectives.

 

Nous avons décidé de postposer la date de notre prochaine A.G. qui devait se tenir le 16 janvier 2021 au 13 mars 2021 et qui se tiendra aux Ateliers des FuCaM. Nous vous tiendrons informé. C’est pour cette raison que nous insistons fortement si vous pouvez nous fournir votre adresse mail afin d’être averti rapidement. Le Contact prend du temps quant à sa réalisation et sa reproduction en format papier. Dès lors, vous comprendrez aisément qu’un réseau digital est un moyen rapide de toucher un maximum d’entre vous.

 

Malgré les incertitudes concernant la pandémie, je souhaite à chacun de vous et vos familles une année 2021 certainement meilleure que celle qui se termine. Nous savons tous que la santé est le bien le plus précieux qui permet de réaliser ses projets. Alors, protégez-vous pour éviter le pire. C’est mon souhait principal.

 

Bonne et heureuse année 2021 !    

© Copyright 2020 - ait-belgium.com